Congreso, coloquio o simposio

Infoling 12.29 (2021)
Título:Éducation, langues minorisées et plurilinguisme : Quels écueils? Quelles politiques linguistiques? (ELMP_UMONS)
Entidades organizadoras:Université de Mons; Université de Namur
Lugar de celebración:Mons, Bélgica
Fecha de inicio:1 de septiembre de 2022
Fecha de finalización:2 de septiembre de 2022
Circular Nº:2
Contacto:Juan Jiménez-Salcedo, ColloqueELMP@gmail.com
Descripción

Depuis la deuxième moitié du 20e siècle, les langues minorisées ont bénéficié de politiques actives de revitalisation partout dans le monde. Ces politiques ont permis bien plus que la simple « survie » de langues pour la plupart menacées de disparition, comme le montrent des exemples de politiques réussies au Québec ou en Catalogne. Parallèlement, des stratégies de promotion du plurilinguisme, notamment celles du Conseil de l’Europe, auraient contribué à rendre socialement et politiquement acceptable la diversité linguistique face au monolinguisme d’État et au suprémacisme linguistique. L’école y jouerait un rôle essentiel en assurant la connaissance de la langue minorisée et contribuerait à sa généralisation en tant que moyen utile et productif de communication. Pour ce faire, il est important que cette langue soit non seulement apprise mais qu’elle soit utilisée pour véhiculer des savoirs et des compétences.

 

Cependant, nous assistons ces derniers temps à la remise en question du lien entre la consécration de la langue minorisée comme langue de l’école et la présumée généralisation de son usage social. Un certain nombre de phénomènes sont à observer, parmi lesquels la résistance politique et sociale des groupes linguistiques majoritaires à accepter les politiques de réparation des langues minorisées à l’école, la présence d’un discours explicitement contraire à ces politiques à tous les niveaux (étatique, administratif, associatif, social, familial…) ou encore la généralisation – au moins dans les systèmes éducatifs européens – de politiques dites bilingues ou plurilingues qui ne promeuvent que l’apprentissage de l’anglais et son usage en tant que langue d’instruction, au détriment non seulement des langues minorisées mais aussi des langues plus ou moins supercentrales considérées comme des moyens de communication, notamment dans les régions frontalières.

 

Le colloque international « Éducation, langues minorisées et plurilinguisme : Quels écueils? Quelles politiques linguistiques? » (ELMP_UMONS) se veut un lieu de réflexion à propos des difficultés sociolinguistiques, juridiques et politiques auxquels fait face de nos jours l’enseignement des et en langues minorisées. Il entend également proposer, dans une visée plus prospective, des actions pour contrebalancer les effets néfastes de ces difficultés. Les organisatrices et les organisateurs du colloque envisagent un large éventail de paradigmes théoriques et disciplinaires (sociolinguistique, sciences politiques, droit, sciences de l’éducation…) ainsi que d’approches méthodologiques et théoriques. De manière non exhaustive, les thématiques suivantes sont proposées :

  • Analyse des idéologies linguistiques contraires aux langues minorisées à l’école (suprémacisme linguistique, idéologie monolingue, etc.).
  • Analyse critique des limites imposées aux langues minorisées par la généralisation de l’enseignement en anglais.
  • Analyse du rôle des litiges judiciaires et de la jurisprudence dans la configuration des politiques linguistiques scolaires.
  • Ethnographie de la résistance linguistique dans les écoles à tous les niveaux (établissements publics, coopératives d’établissements, associations d’enseignants, associations de parents d’élèves…).
  • Développement du plurilinguisme comme un paradigme favorable à l’apprentissage et à l’usage des langues minorisées comme moyen d’instruction.
  • Analyse des rapports entre les langues minorisées et les langues de la migration dans le cadre du plurilinguisme des écoles. 

Le colloque ELMP_UMONS est co-organisé par les universités de Mons et de Namur et se tiendra les 1er et 2 septembre 2022 au Campus de la Plaine de Nimy de l’Université de Mons (Wallonie, Belgique). 

 

Frais d’inscription

Participant.e.s sans communication (avec certificat de présence) : 75 euros.

Área temática:Análisis del discurso, Sociolingüística
Programa

JEUDI 1 SEPTEMBRE

 

08h30-09h

Accueil des participant·e·s

09h-09h30

Mot de bienvenue et présentation du colloque

09h30-10h30

Conférence plénière

Modération : Laurence Mettewie (Université de Namur)

– Christine Hélot (Université de Strasbourg) : La loi Molac (2021) et l’enseignement immersif en langues régionales en France : De la suprématie du français à la marchandisation de l’anglais.

10h30-11h

Pause café

11h-12h30

Séance de communications 1

Modération : Maite Puigdevall (Universitat Oberta de Catalunya)

– Gonzalo Francisco Sánchez (Université de Mons) : Le leonés et sa difficile présence en milieu scolaire en Castille-León.

– Michel Martínez (Université de Toulouse Capitole) : L’enseignement des langues aragonaise et catalane en Aragon de 1984 à nos jours.

– Camille Marvin (Universitat Oberta de Catalunya) : Educators as minoritized-language policy creators in the Aran Valley.

12h30-13h30

Repas

13h30-15h

Séance de communications 2

Modération : Marie Leroy (Goëthe-Universität Frankfurt) 

– Magally Constant (Simon Fraser University): Le créole haïtien à l’école : entre mondialisation, indigénisation et équité.

– Fabrice Georger (Université de La Réunion) : Enseignement plurilingue en terre créole réunionnaise : freins et perspectives.

– Naima Hamdi (Université de Bejaia) : Tamazight : langue maternelle, langue minorée : du discours officiel à l'observation du terrain.

15h-15h30

Pause café

15h30-16h30

Conférence plénière

Modération : Jürgen Erfurt (Goëthe-Universität Frankfurt).

– Maite Puigdevall (Universitat Oberta de Catalunya) : Migrants adultes et langue catalane : de l’apprentissage à l’usage.

16h30-16h45

Pause

16h45-18h15

Séance de communications 3

Modération : Michel Martínez (Université de Toulouse Capitole) 

– Sébastien Quenot (Université de Corse) : L’immersion sans l’officialité : une compensation vers la normalisation ?

– Saskia Mugnier (Université Stendhal Grenoble Alpes) : … SOS souffrance … la politique éducative pour les enfants sourds ne répond toujours pas…

– Mourad El-Baroudi (Consulat général du Maroc à Bordeaux) : D’ELCO à EILE, l’enseignement de l’arabe en France : Quelle réforme ? Quels écueils ? Quelles solutions ?

 

 

VENDREDI 2 SEPTEMBRE

 

08h30-09h

Accueil des participant·e·s

09h-10h

Conférence plénière

Modération : Juan Jiménez-Salcedo (Université de Mons)

– Rémi Léger (Simon Fraser University) : L’habilitation des minorités : le cas de la gestion scolaire dans la francophonie canadienne.

10h-10h30

Pause café

10h30-12h30

Table ronde : Le rôle des médias communautaires dans les crises scolaires depuis le début du XXe siècle au Canada. 

Modération : Rémi Léger (Simon Fraser University)

– Intervenant·e·s : Julien Cayouette (Le Voyageur, Ontario), François Gravel (L’Acadie nouvelle, Nouveau-Brunswick), Érik Tremblay (L’Eau vive, Sasketchewan), Mélanie Tremblay (Francopresse).

12h30-13h30

Repas

13h30-15h00

Séance de communications 4

Modération : Jean-Rémi Carbonneau (Serbski institut)

– Vicent Climent-Ferrando (Universitat Pompeu Fabra), Avel·lí Flors-Mas (Universitat de Barcelona), Montserrat Sendra i Rovira (Universitat de Barcelona) : A Comparative Analysis of Language Education Models in Minority Language Regions across Europe. From Theory to Practice.

– Nicole Dolowy-Rybinska (Institute of Slavic Studies): Idéologies linguistiques dans l’enseignement des langues régionales et minoritaires. Le cas des Sorabes et des Cachoubes.

– Virginia Irene Rubio Scola (Universidad Nacional de Rosario), María Isabel Pozzo (Universidad Nacional de Rosario): Intercompréhension et langues étrangères en Argentine et au Brésil: la place du portugais et de l’espagnol à l’école secondaire et le Mercosur. 

15h00-15h30

Pause café

15h30-16h30

Séance de communications 5

Modération : Joël Thibeault (Université d’Ottawa).

– Nathalie Bélanger (Université d’Ottawa) : Éducation dans la langue de la minorité ou valorisation du plurilinguisme ? Le rôle de l’école.

– Gail Cormier (Université de Saint-Boniface) : Le bilinguisme en tant qu’idéologie langagière dans les écoles francophones minoritaires et d’immersion française au Canada.

16h30-16h45

Pause

16h45-17h45

Synthèse des travaux : Marie Leroy et Jean-Rémi Carbonneau.

Clôture : Juan Jiménez-Salcedo et Laurence Mettewie.

Comité científico

Jürgen Erfurt (Goethe Universität – Frankfurt)

Christine Hélot (Université de Strasbourg)

Rémi Léger (Simon Fraser University)

Maite Puigdevall (Universitat Oberta de Catalunya)

Alain G.-Gagnon (Université du Québec à Montréal)

Piet Van de Craen (Vrije Universiteit Brussel)

Manuel Meune (Université de Montréal)

Claire Saillard (Université de Paris)

Michel Berré (Université de Mons)

Xavier Arbós Marín (Universitat de Barcelona)

Aitor Carrera (Universitat de Lleida)

Romain Colonna (Università di Corsica – Pasquale Paoli)

Stéphanie Chouinard (Queen’s University)

Àngel Huguet (Universitat de Lleida)

Gonzalo Francisco Sánchez (Université de Mons)

Gianmario Raimondi (Università della Valle d’Aosta)

Comité organizador

Juan Jiménez-Salcedo (Université de Mons)

Laurence Mettewie (Université de Namur)

Gonzalo Francisco Sánchez (Université de Mons)

Jeroen Darquennes (Université de Namur)

Marie Leroy (Goethe Universität – Frankfurt)

Rémi Carbonneau (Bard College Berlin)

Plazo de envío de propuestas: hasta el1 de julio de 2022
Notificación de contribuciones aceptadas:1 de julio de 2022
Lengua(s) oficial(es) del evento:

inglés, francés,



Fecha de publicación en Infoling:1 de junio de 2022
Remitente:
Juan Jiménez-Salcedo
Université de Mons
<juan.jimenez-salcedoumons.ac.be>